Spécial coronavirus - Un engagement remarquable

Photo: Mischa Christen

La gérante Sladjana Vukman était très heureuse d'aider les personnes âgées à faire leurs courses pendant la crise du coronavirus.

À Kriens, au début du confinement, une dame âgée a mis dans la main de la gérante Sladjana Vukman un petit papier. Était-ce possible de préparer les produits alimentaires de cette liste? «J'ai eu de la compassion pour cette dame et j'ai tout préparé pour elle», raconte Sladjana Vukman dans son Coop Pronto avec station-service du Pilatusmarkt à Kriens. Cela lui a donné l'idée d'offrir ce service à d'autres personnes âgées. Au début, elle a pensé distribuer des flyers aux clients pour faire connaître son offre. Mais elle s'est vite rendu compte que l’effort aurait été considérable. «J'ai donc demandé à certains clients fidèles du Coop Pronto s’il fallait faire les courses pour eux.» Il a été convenu qu’ils pouvaient appeler du lundi au mercredi et que le jeudi Sladjana Vukman leur apportait la marchandise. 

«Les gens payaient en espèces et me donnaient naturellement un pourboire», se souvient-elle en souriant. «Petit à petit, ils sont revenus eux-mêmes au shop et je leur apportais à l’extérieur les sacs déjà remplis.» Toutefois, la gérante a vite compris qu’en situation normale, il n'était malheureusement pas possible de continuer ce service. Il n’empêche que, pendant le confinement, elle a pu offrir son aide à la clientèle. «Cela a fait des clients heureux et en retour moi aussi.» Sladjana Vukman n'a pas eu à s’inscrire au chômage partiel pendant la période de respect des règles strictes liées au coronavirus. «Il n'y a pas eu moins de travail, au contraire, dès la première semaine de confinement, cela a même mieux marché.»

[Translate to FR:] Foto: Mischa Christen

«Nous n'avons pas offert cette aide de manière active, la nouvelle s'est répandue et ça s'est donné comme ça», explique Aramugam Sritharan.

Après le début du confinement le 16 mars, le gérant Aramugam Sritharan a remarqué que quelques clients fidèles avaient disparu. Mais au bout de neuf jours il y a eu de nouveau davantage de clients dans son Coop Pronto avec station-service. Le gérant a toutefois constaté qu’il y avait de nouveaux visages. Une cliente fidèle l'a appelé en disant qu’elle vivait seule et était inquiète d'aller faire ses courses. Elle demandait s'il pouvait lui livrer ses achats à domicile. «J’ai immédiatement accepté», dit-il. «J'ai emballé ses achats et suis allé chez elle avec le ticket.» La dame était ravie et en a parlé autour d’elle. C'est ainsi que d'autres clients ont appelé le Coop Pronto de Klus et ont passé des commandes. Aramugam Sritharan a trouvé ça très bien. «Je le fais volontiers. Nous sommes toujours là pour nos clients.»

D'autres ont commandé par téléphone et sont venus chercher leurs achats en voiture. «Nous n'avons pas offert cette aide de manière active, la nouvelle s'est répandue et ça s'est donné comme ça», explique Aramugam Sritharan. La clientèle plus âgée revient désormais faire ses courses, généralement l'après-midi pour éviter les heures de pointe. «Là aussi, nous les aidons à faire leurs achats pour que les gens restent le moins longtemps possible dans notre shop.» Les clients ont fait l'éloge d'Aramugam Sritharan pour ses services. Roger Oser, le chef de Coop Mineraloel AG, n’a pas manqué de rendre visite personnellement à ce gérant dynamique et de le remercier, ainsi que son équipe, de leur remarquable Engagement.